La somme de toutes les peurs

Par défaut

La somme de toutes les peursDe nos jours, un jeune historien est convoqué par la CIA afin d’accompagner une délégation américaine en Russie pour vérifier l’armement du pays. En visitant l’un des centres, la délégation découvre que trois professeurs ne sont pas à leurs postes. Lorsqu’une bombe explose en Tchétchénie, le président russe est implicitement mis en accusation par les américains. Les relations américano-russes se tendent alors progressivement.

Pour l’anecdote, ce film constitue un nouvel épisode de la série des « Jack Ryan », personnage créé par l’auteur Tom Clancy et porté notamment à l’écran dans « A la poursuite d’octobre Rouge »… Il n’y a malheureusement pas grand chose à sauver de cette soupe filmique imaginée par des américains pour des américains.

L’idée était de remettre une dernière fois sur la table le conflit américano-russe, le traitement douteux qui en ressort est une insulte faite au cinéma traitant de la guerre froide. La naïveté du film provoque d’ailleurs la nausée.

Même en cherchant bien, il est impossible de trouver un seul élément susceptible de sauver l’œuvre de la déroute. Le scénario ressemble à une suite de séquences vides de sens au centre duquel se retrouve le toujours très touristique Ben Affleck alors que Morgan Freeman se perd encore une fois dans un rôle qui ne le mérite pas.

La solennité du ton du film rend grotesque les relations diplomatiques de comptoirs auxquelles se plient les gouvernements respectifs des deux pays. Au-delà de son côté ultra-patriotique, « La somme de toutes les peurs » s’avère aussi être un ratage total sur le plan artistique. Les scènes dites « catastrophes » font notamment preuve d’un irréalisme qui aurait fait rougir Ed Wood lui-même.

Un tel film aura au moins le mérite de nous révéler l’état d’esprit actuel d’un certain nombre d’américains. Car rappelons-le, le film a été un grand succès aux États-Unis et est crédité de la note étonnante de 7.2/10 sur l’imdb. De quoi se poser de sérieuses questions sur les conséquences du drame du World Trade Center sur l’état de santé mentale de nos amis d’outre-atlantique !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s